Aller au contenu principal

La chronique du 30 août 2022 : le dauphin

C’est à coups d’antennes, pardon de paraboles et de fariboles qu’il aimait mener les gens à la baguette qu’il n’avait cependant pas magique. Main de fer dans un gant de velours se disait-il. Diantre, non. Une molle main, sans plus. Drôle de personnage de comédie qui ne s’approchait des autres qu’au moment où il était dans le besoin. Une impérieuse nécessité pécuniaire, lançait-on, qu’il dépensait en fantaisies inutiles et en toilettes. Fagoté comme un as de pique pour l’élue de son cœur, il restait bien souvent sur le carreau, n’ayant point de trèfle à quatre feuilles.

Oui, il cherchait l’argent. L’a-t-il trouvé ? Il n’en pipait pas mot, mais à le voir se plaindre tout le temps, nous étions en plein doute.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :