Aller au contenu principal

La chronique du 20 juillet 2022 : investissement, location et politique en RDC

Les dernières réflexions publiées en une.

Investissez

« Investissez dans votre pays », le message est clair, il souffre cependant de ne pas être écouté puisque, dans la plupart des cas, les nantis « de père et de mère » investissent à l’étranger. A raison ? A tort ? Je ne me prononcerai pas catégoriquement, mais lorsque vous voyez une maman congolaise revenir au pays pour voir comment évolue son investissement dans sa mère patrie et qu’elle constate que l’argent envoyé pour son chantier a disparu, quand, une fois sur place, on tente à nouveau de l’escroquer, il y a de quoi se poser des questions. Et ne lui parlez pas de justice…

Propriétaires, soyez attentifs

Quelques conseils aux propriétaires

Vous êtes propriétaires de logements que vous mettez en location ?

1. Faites en sorte de disposer d’un gérant exemplaire avec, dans le cas d’appartements groupés, un bureau sur place ;

2. Soignez vos biens : les petites réparations d’usage valent mieux que de gros travaux ultérieurs ;

3. Employez des ouvriers qualifiés et compétents et du matériel correct : si cela vous coûte plus cher, vous serez néanmoins gagnant sur la durée de vie des réparations ;

4. Soyez à l’écoute de vos clients, ce sont eux qui vous feront la meilleure des publicités.

Un gérant exemplaire =

– Organise les visites ;

– Ne change pas les prix à la tête des clients, histoire de se mettre quelques dollars en poche au détriment de son patron (surtout si celui-ci n’est pas dans la région) ;

– Tous les séjours, qu’ils soient de courtes ou de longues durées, sont déterminés par contrat en bonne et due forme avec un état des lieux (entrée et sortie) signé par le gérant et le locataire ;

– Visite les clients de temps à autre pour voir si tout se passe bien ;

– Ne menace pas les clients ;

– Met le matériel nécessaire quand il s’agit d’un appartement meublé ;

– …

Kabund renaît de ses cendres

Kabund a lancé son allégorie du navire et son parti…

En son temps, Platon s’y était essayé aussi dans république « l’analogie du navire sans pilote »

Lorsque l’écoute d’un propos, d’un discours vous emmènent à la recherche, non pas du temps perdu, mais de textes, cela donne ce qui suit :

Allégorie du navire – St Exupéry

 » ( … ) Et si j’ai su bâtir ma demeure assez vaste pour donner un sens jusqu’aux étoiles, alors s’ils se hasardent la nuit sur leurs seuils et qu’ils lèvent la tête, ils rendront grâce à Dieu de mener si bien ces navires. Et si je la bâtis assez durable pour qu’elle contienne la vie dans sa durée, alors ils iront de fête en fête comme de vestibule en vestibule, sachant où ils vont, et découvrant au travers de la vie diverse, le visage de Dieu.

Citadelle ! Je t’ai donc bâtie comme un navire. Je t’ai clouée, gréée, puis lâchée dans le temps qui n’est plus qu’un vent favorable.

Navire des hommes, sans lequel il manquerait l’éternité !

Mais je les connais, les menaces qui pèsent contre mon navire. Toujours tourmenté par la mer obscure du dehors. Et par les autres images possibles. Car il est toujours possible de jeter bas le temple et d’en prélever les pierres pour un autre temple. Et l’autre n’est ni plus vrai, ni plus faux, ni plus juste, ni plus injuste. Et nul ne connaîtra le désastre, car la qualité du silence ne s’est pas inscrite dans le tas de pierres.

C’est pourquoi je désire qu’ils épaulent solidement les maîtres-couples du navire. Afin de les sauver de génération en génération, car je n’embellirai point un temple si je le recommence à chaque instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :