Aller au contenu principal

La chronique du 2 juillet 2022 : esprit torturé

Le cerveau bouillonne ; les meubles et idées s’y bousculent, on tente de décrocher la lune en nettoyant les toiles d’araignée du plafond, on espère être suivi dans un projet ambitieux car on mise sur le long terme, on… Et boum, les sous-marins de l’équipe se retournent contre vous et vous adressent leurs torpilles. Oui, le long terme est un concept que quelques-uns ne saisissent pas, ils préfèrent jouer des coudes dans l’immédiat se pensant indispensables. C’est étrange parce que seuls les cimetières sont remplis d’indispensables, non ? Le bateau chavire, mais ne coule pas. Juste quelques voies d’eau. Le drapeau flotte toujours au vent, même criblé de balles. Et en parlant de bal, n’oublions pas que c’est à la fin de celui-ci qu’on paie les musiciens.

Pensez-y si l’envie vous prend de jouer au chef d’orchestre ou si vous souhaitez devenir calife à la place du calife.

C’est tout pour aujourd’hui !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :