Aller au contenu principal

La chronique du 23 juin 2022 : la bêtise et l’arrogance sidérale ou comment des clowns télévisuels font honte à l’intelligence humaine.

Long est le titre, courte est l’histoire !

C’est l’histoire d’une société de spectacle, dans laquelle le superficiel et le clash font vendre. Le procédé est simple : il vous suffit de placer un.e invité.e devant une armée de bourgeois parisiens ultra-bien payés. Vous y ajoutez une godiche gérant la vie d’influenceurs de pacotille – ces clowns qui pratiquent le dropshipping, ce qui consiste à vendre des objets chinois low-cost à des fans manipulés en leur mentant sur la qualité des produits – et le tour est joué. L’invité.e en prendra plein la figure surtout s’il défend une cause que ces olibrius sont incapables de comprendre.

Bref, le genre d’individus qui n’existent qu’à travers le pouvoir et l’argent ne cherchant qu’à garder leur mode de vie. De temps à autre, l’un d’eux vous dira avoir vécu la misère ou vous expliquez que vivre avec 10.000 euros/mois est difficile.

Et Mr. Mondialisation d’ajouter ce qui suit…

Il faut bien comprendre que ces gens défendent un modèle commercial de société qui les fait vivre. Ils ne l’assument pas pleinement – car ils n’ont aucun courage ni valeurs collectives à défendre – et emploient des moyens indirects pour protéger ce système. Quand ils s’énervent et coupent la parole à l’invité.e, ils apparaissent comme des chiens de garde du capital qui se réveillent pour protéger ce système qui les nourrit. Osons dire les choses : ils font intégralement partie du problème, qu’ils en aient conscience ou pas d’ailleurs.

Ils sont dans le déni total et n’écoutent rien. Ils sont incapables de voir le monde autrement qu’à travers leur individu égocentré. Des enfants gâtés à qui on tente de prendre la sucette. Ils ne veulent pas entendre parler de solutions par posture idéologique parce qu’ils défendent le monde actuel. Ils n’ont aucun intérêt à le voir changer. Ils ne veulent perdre AUCUN privilège de classe.

Rappelons donc que le fondement même du modèle ultra-libéral actuel est le darwinisme social : les plus forts étant jugés uniquement sur leur capacité à générer de l’argent, ils seront les seuls autorisés à survivre, aussi cons, prédateurs et inhumains soient-ils. Mais ça, c’est seulement si nous continuons à les tolérer…

Si vous ne connaissez pas cette émission, tant mieux !

Un commentaire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :