Aller au contenu principal

La chronique du 22 juin 2022 : un silence relatif

Lorsque j’écris, je mets mon téléphone en mode « avion » histoire de m’en décoller et de laisser le silence m’imprégner. Oui, bon, le silence est un bien grand mot quand l’appartement à côté tremble au son abrutissant d’une musique mal enregistrée. Le « vivre ensemble » est sans doute le cadet des soucis de certains. Le silence est donc mien. La preuve ? Je pianote sur mon clavier en essayant de faire chanter les mots et pourtant aucun son n’en sort. J’aime à dire alors que j’essaie de les faire danser, valser même. Pour la rumba, on repassera, je ne suis pas ambassadeur du genre même si un visa diplomatique serait sans doute une facilité pour la famille quand on connaît les méandres d’illogismes des organismes belges en cette contrée.

La diplomatie, l’art de ne pas aller à l’essentiel : la tasse de thé des uns, l’horripilation d’autres dont je fais, me semble-t-il, partie. Cela m’en coûte parfois.

Oui, au lieu d’aller à l’essentiel, il est de coutume de pérorer avec oxymores, métaphores et consorts. Et ça emballe l’objectif d’une carapace dont une tortue ne voudrait pas. Remake de la grenouille et du bœuf ? Du corbeau et du renard ? Cette façon de pratiquer l’art oratoire m’exaspère ; c’est lourd, c’est gras, ça me gonfle le groin, même si l’on nous dit que tout est bon dans le cochon (l’art-groin-cochon pour celles et ceux qui n’auraient pas compris) !

Les idées me manquant – foutu silence que cet impénitent voisin ne respecte pas – je m’en vais clore cette réflexion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :