Aller au contenu principal

Un lancer de mots

Je roule vers Embourg et je cale, l’idée me vient alors d’intervertir les mots. Vous saisissez ? Si non, inutile de poursuivre.

L’aide providentielle d’un chauffeur routier m’a remis sur le droit chemin. Je n’ai cependant pas osé lui dire que je n’avais jamais vu un camion si terne.

Arrivé à mon lieu de rendez-vous dans ce manoir privé, elle était déjà là. Je la savais politique, mais peu m’importait. Nous primes le repas au son d’une musique agréable, je n’en avais jamais entendu de si belles. Nous échangeâmes et je me surpris à lui demander si mes exquis mots lui ravissaient le palais ? Oui, on en était déjà au dessert. Je me devais cependant de me préserver l’esprit car de pousse-café est parfois dangereux : un vieilllard maniaque est en effet vite soûlant.

De plus, trop manger est un péché, c’est en tout cas ce que beaucoup de gourmands disent. Et oui, paradoxalement, pour être dans les normes, il faut rester mince. Nous le savons et pas seulement de Marseille. ».

Après le repas avec celle que j’espérais devenir  ma dulcinée, j’ai voulu la mettre dans mon lit, mais je ne savais comment la border : quand on veut faire l’amour, c’est entre adultes qu’on s’entend. Cette situation me poussa à la laisser dans ses pensées politiques et à me mettre à lire un roman. Elle me surprit par ses connaissances en me lançant un « on ne peut pas dire que ce roman de Tolstoï ne soit guère épais ». Quelque peu stupéfait, je lui lançai à mon tour que la politique était louche, l’élu net n’existant pas.

S’emportant sur ma réflexion elle se leva, menaçante dans le geste et dans le verbe en m’assénant qu’un sale ami méritait d’être charcuté ! Pardi, je pensais que les mots rendaient les cris vains, je me trompais.

(A suivre) ou TIC TAC dirait une connaissance…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :