Aller au contenu principal

De tant en…temps !

Je n’ai aucune prétention, je vous l’assure. Disons juste que j’ai appréhendé le temps et que j’ai décidé de le savourer, de le modeler et de le prendre à pleines mains. Les mots ainsi couchés sont des clés qui m’ouvrent les portes derrière lesquelles se cachent des vérités, mais derrière lesquelles aussi l’autre vit… Ouvrir ces portes, c’est aussi ouvrir son cœur. Se mettre à nu ? Possible… Lorsque les doigts pianotent sur le clavier, lorsque la plume noircit le papier, je me sens vivre… tout simplement.

Je ne sais si mes questions sont existentielles, mais elles me font vivre…

« Nous désirons vivre, et même vivre bien à l’intérieur d’organisations sociales de la vie, de régimes biopolitiques qui disposent de nos vies, les négligent ou, pire, essaient de les nier. Si nous ne pouvons pas subsister sans des formes sociales de vie, et si les seules qui soient à notre portée sont celles qui vont à l’encontre de notre perspective de vie, nous nous trouvons devant une véritable difficulté, sinon dans une impasse. » Judith Butler

Me voilà plongé dans les fonctions « phorique », « sémaphorique » et « instituante », là où les 4 L prennent toute leur signification : Lieux, Limites, Lois et Langage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :