Aller au contenu principal

Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m’en charge !

Voltaire ne croyait pas si bien dire…

Entre jalousies, vindicte et autres crimes dont il était accusé, l’homme se sentait acculé. Quoi, pourquoi, comment. Il était pourtant sincère, honnête. Non, il se devait de passer à la guillotine. C’était ainsi. Cela aurait dû l’être du moins dans le chef d’une personne d’abord connue de lui comme étant sympathique, affable, courtoise.

Des manquements, oui, des erreurs, oui. Il le reconnaissait en tant qu’homme faillible comme un autre mais souhaitant s’améliorer. Non, il devait se soumettre, payer sans aucune autre forme de procès.

C’était sans compter sur sa foi, son calme, ses réponses, sa capacité à recevoir les griefs. Il ne put cependant pas convaincre son possible bourreau mais sa conviction d’être dans le bon allait lui donner raison. Du moins c’est ce que le tribunal décida. De corde au cou, il n’y eut pas, de lame tranchante non plus. Le bourreau, la mort dans l’âme, se contenta de le voir partir, certes meurtri dans sa chair mais heureux d’avoir été entendu, d’être toujours vivant. La vérité a donc retrouvé son chemin et par là-même notre homme aussi.

« A toi ô bourreau. J’ai subi tes outrages, tu voulais ma tête dans ton panier. Pour tout résultat, tu ne récoltes qu’un pied de nez et c’est ainsi que je m’en retourne non pas les pieds devant mais en avançant pas à pas vers un destin mérité… »

Alea jacta est

« Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. »

Et bises au chat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :