Aller au contenu principal

L’âme de fond

Quand on n’a que l’amour à offrir en partage chantait Brel, je ne peux m’empêcher de penser au plat pays qui est le mien. Y a-t-il plus belle image donnée de la Belgique que celle-là ? Personne ne peut rester insensible à une telle déclaration d’amour ! Que ne fut pas émouvant le témoignage de cet élève congolais dont je me suis occupé pendant plus de 2 ans et qui connaît l’œuvre du grand Jacques par cœur.

Lorsque j’écris sur la cosmopolitanie chère à Soprano, c’est parce que j’en ai vu de toutes les couleurs aussi comme bon nombre d’entre vous. Des couleurs vives, ternes aussi. Aléas de la vie. Si les regrets peuvent parfois danser, sachez que, jamais, de ligne de conduite, je ne changerai. Il m’en a coûté, je peux éventuellement oublier, pardonner peut-être.

Le temps est-il venu d’aller prier pour mon salut ?  Autour de moi le silence s’est fait et de ce silence, j’essaie d’en faire une force pour les quelques années qu’il me reste. Pour ma famille notamment.  Certaines personnes rencontrées m’ont laissé la peur du vide, des coups d’éclat parfois, mais aussi des mots acides.

Le monde est une chanson, mais pourquoi ne tourne-t-il pas rond, sont-ce les hommes qui en veulent trop ?

Questions, questions…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :