Aller au contenu principal

Histoire courte (11) : pas de porte

Une incompréhension, une porte, un pas : sacrée langue française !

« Pas de porte » me lance-t-il aussitôt celui-ci franchi. Je ne l’avais pas remarqué le tout étant ouvert.

« Mais comment vais-je alors la fermer s’il n’y en a pas ? » répliquai-je. « Pas de porte » insiste-t-il. Je me retourne et constate qu’il y a bel et bien une porte. « Mais que racontez-vous, elle est là la porte » tout en montrant du doigt l’objet du litige.

« Pas de porte » grommelle-t-il encore… C’est à cet instant que j’ai compris que l’homme m’avait pris pour le futur locataire du bien commercial dont il était en charge.

« Pas de bol » lui lançais-je en m’empressant de quitter les lieux…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :