Aller au contenu principal

Histoire courte (7) : empathie

Il était sympa, « coulant ». Il faisait preuve d’empathie, de compréhension, mais aussi, avouons-le, de naïveté. Cela lui était difficile de « tonner », d’invectiver, de sermonner. Il pensait dans son for intérieur que les personnes sous ses ordres méritaient mieux que cela. Il se trompait.

Il décida donc de réagir en prenant le taureau – ou l’okapi – par les cornes en couchant sur le papier cette première résolution pour 2022. « Quand c’est non, c’est non » en supprimant définitivement la mention explicative. Elle s’en suivit rapidement d’une autre qu’il aimât à transcrire de la sorte : « c’est ainsi et pas autrement ».

Allait-il pouvoir les suivre ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :