Aller au contenu principal

Le culte de la personnalité

Issu d’une famille modeste, de père forgeron et de mère institutrice très religieuse, il se révèle être un élève violent et turbulent ce qui lui vaut son renvoi au collège chez les Salésiens mais il finit par devenir à son tour instituteur(…)

Né en Géorgie d’une mère couturière et d’un père savetier autoritaire, il est rapidement envoyé dans la vie religieuse et est expulsé pour absence à l’examen de lecture biblique. Son esprit révolutionnaire prend le pas sur toutes règles (…)

Une enfance chaotique, un renvoi de l’Académie des Beaux-Arts, un engagement dans l’armée puis en politique et une certaine agilité dans l’art oratoire (…)

L’expression « culte de la personnalité » a été employée pour la première fois par Nikita Khrouchtchev en 1956, au XXème congrès du parti communiste de l’URSS pour dénoncer le Stalinisme et la propagande en faveur de tous ces dictateurs tels Mussolini, Staline et Hitler (puisqu’il s’agit d’eux).

Le culte de la personnalité est soutenu par toute sorte de propagande : l’image médiatique, les évènements, les rassemblements, et même l’éducation que reçoivent les enfants. La propagande sert à manipuler psychologiquement le peuple, le contrôler et l’endoctriner pour agir en faveur du chef d’état.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :