Aller au contenu principal

Vieillir…

56 ans, j’ai décidé de me les faire à la congolaise. #comprennequipourra

On me dit que j’ai la fougue et l’élan du talent, que je suis persévérant parce que doté d’une âme de conquérant.

Aux cheveux gris, je dis non. L’expression « poivre et sel » me plait davantage, même si du caillou ils disparaissent rapidement. Les cheveux s’en sont allés, mais pourvu que la cervelle puisse rester m’aurait sans doute lancé Flaubert.

L’œil, lui, est encore curieux, même s’il se repose davantage.  On me dit sage – comme une image peut-être ? – Diantre, non ! Je n’ai pas encore atteint l’âge canonique, j’aime encore à vous faire la nique. Ame d’enfant encore insouciant ? Peut-être.

« Vieillir est encore le seul moyen qu’on ait trouvé de vivre longtemps » me susurre à l’oreille feu Sainte-Beuve. Il a raison, le bougre !

Une connaissance m’a d’ailleurs écrit que je devais être heureux de vieillir, car ce n’était pas donné à tout le monde. Il a raison, foncièrement raison.

Oui, comme vous, je subis les assauts du temps et les altérations physiques et morales, je prends la patine du temps, c’est beau, non ? J’aime à croire que je vieillis comme le (bon) vin.

Un commentaire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :