Aller au contenu principal

Le 6 juillet , on baise !

N’y voyez pas malice, n’imaginez même pas ce qui n’a fait que m’effleurer l’esprit : le 6 juillet, c’est la journée internationale du baiser. C’est la journée pendant laquelle poser ses lèvres sur quelqu’un, sur quelque chose, en signe d’affection est gratifiant. Oui, bon, les autres jours aussi.

Tromper, duper en langage familier, avoir des relations sexuelles en vulgaire langage.

Mais revenons au baiser traditionnel, celui qui nous met des papillons dans le ventre et des bactéries dans la bouche. Oui, je sais, c’est frais. Soit.

Il fait travailler nos muscles, contribue au renforcement de nos défenses immunitaires (si, si). Dans l’Antiquité, il se pratiquait entre hommes et était considéré comme une reconnaissance sociale : ça vous en bouche un coin, ça vous choque (encore et toujours), ça vous… ? Oui, bon stop !

C’est sous la Renaissance qu’il est devenu mixte, tel que nous le connaissons aujourd’hui. Ce rite social, alors entré dans la sphère privée, en devenant l’expression de l’intimité, de l’affection et de l’amour, a, de nos jours, de nouveau glissé vers le rite social puisqu’il représente, dans sa pratique, une appartenance à un même cercle.

Saviez-vous qu’un « french kiss » équivaut à l’échange de 50 millions de bactéries ? Il se dit aussi que les méthodes de comptage restent encore assez floues. Il se dit…

En cette journée qu’il vous soit permis de baiser qui vous souhaitez ! Bas les masques et bécotez-vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :