Aller au contenu principal

L’homme écrit

Il avait l’habitude de se lever aux aurores bien avant le soleil qu’il chérissait tant. La lune, quant à elle, lui offrait une fraîcheur telle qu’un café brûlant s’imposait, un second même. Voir le soleil se lever lui permettrait de commencer sa journée dans un état d’esprit positif.

Il aimait le silence du moment sachant que les marchands ambulants allaient faire leur apparition en même temps que les rayons de son astre préféré. C’est au son des oiseaux, aux rires des enfants sur le chemin de l’école qu’il ouvrait son cahier de notes et y couchait ses pensées du moment et quelques idées qui lui avaient traversé la tête pendant son sommeil parfois léger. Léger comme sa plume de temps à autre.

Son cahier de notes, parlons-en. Il aurait mérité de finir sa vie dans une armoire, voire une bibliothèque, mais, comme d’autres avant lui, il savait que le craquement d’une allumette allait mettre fin à ses jours.  Il savait aussi qu’une trace resterait ancrée, à défaut d’être encrée, dans un texte publié sur ce qu’il appelait la toile. Un peu de baume au cœur dans un monde où les pages se tournent, se froissent, se déchirent.

Quant à notre homme, il comptait sur sa mémoire et celle de la machine, priant que cette dernière ne lui fasse pas faux bond.

L’homme à qui l’on répète sans cesse qu’il ne peut compter que sur lui-même et qui, malgré cela, fait confiance à cet objet froid, capricieux aussi. Un peu à son image peut-être.

Oui, notre homme, qui avait adopté la modernité par manque de place, s’était, malgré l’amour qu’il portait à ses écrits, contraint à utiliser la flamme pour mettre un terme à ses cahiers de notes. D’autres avaient eu plus de chance quoi que: ils erraient là où il les avait laissés à la merci de tous, à la merci de tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :