Aller au contenu principal

Percer les silences nocturnes

Il s’est couché avec les poules, s’est réveillé au chant d’un coq sans doute exclu de la basse-cour. Satanée bestiole, elle mériterait de terminer au vin. Il se lève, se prend un pied dans le tapis, grommelle, vocifère, le tout en silence. C’est que le bougre a appris à se maîtriser dans certaines circonstances. Il ne faudrait tout de même pas réveiller le reste de la maisonnée.

Direction la terrasse pour y prendre un bol d’air, un autre de café et griller une cigarette. Les grenouilles coassent, quelques corbeaux furtifs croassent. Quant aux souris, elles dansent, le chat brille par son absence. Fumées de cigarette et de café brûlant s’entremêlent en volutes qui, sans cette nuit, auraient pignon sur rue. Les yeux sont fatigués, les oreilles aux aguets. Que faire si ce n’est tenter de percer les silences nocturnes. Oui, les silences parlent à celles et ceux qui veulent bien les écouter ; le silence est d’or dit-on, il est donc précieux, soyons dès lors attentifs. Lui ne dort plus, ça aide.

Les cigarettes se suivent et se ressemblent, les cafés aussi. L’homme balaie cette nuit, non pas d’un revers de la main, mais du regard. Un lampadaire, deux lampadaires, une chauve-souris, un bruissement de feuilles, une légère caresse du vent. Il fait doux, ça le rassure. La pluie ne fut que passagère, rafraîchissant ainsi dame nature modestement, mais suffisamment pour qu’il puisse prendre l’air. Après tout, il fait aussi partie de cette nature, bien qu’il soit humain, les deux valeurs n’allant pas toujours de pair.

Il fume, il boit – café noir et sucré, svp -. Vous l’aurez compris. Il écrit aussi. Forcément, sans quoi vous n’auriez ces quelques lignes sous les yeux de bon matin. Du moins pour les lève-tôt, les abonnés, les curieux, etc. Au choix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :