Aller au contenu principal

Coupe-moi ces pointes !

Que dire. Je n’avais pas les compétences et pourtant, elle le voulait en me disant que jamais elle ne me reprocherait quoi que ce soit. C’était vital pour elle, garder cette espèce de beauté dont les autres raffolaient. « Coupe-moi ces pointes, je dormirai alors sur mes deux oreilles ».

Je n’ai eu le choix, je me suis exécuté… Elle dort maintenant. Je suis inquiet, j’ai caché ses…lunettes et planqué tous les couteaux de cuisine et la machette. À demain, sauf si je termine comme Marie-Antoinette.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :