Aller au contenu principal

Une histoire de vagues

Reparti dans mes élucubrations matinales, j’ai pensé à ma chère – trop chère d’ailleurs – #Belgique. J’ai sans doute touché le fond en surfant sur la vague, sur le mot même. #Humour #seconddegre #jeudemots #lemondedefa

La mère est agitée, le percolateur coule et les enfants ont décidé de se rendre à la piscine. Cette pandémie nous donne le vague à l’âme, nous sommes même dans le creux. Celle du patriotisme a aussi un coup dans l’aile. Quant à la cuisse, les hussards, par dizaine, « partouses », se réunissent et les masques tombent comme tout le reste d’ailleurs. L’amende est pourtant salée et à payer en liquide (sic) ! Cela fait…des vagues d’ailleurs. Le terrain l’est tout autant, glissant aussi. On dérape ! Serait-ce une nouvelle mode, une nouvelle v… ? Que nenni, on nous a confinés, il est normal que les maisons soient closes. Essentiel avez-vous dit ? Diantre, ne coupons pas les cheveux en quatre, c’est interdit. J’ai l’impression qu’on va rester dedans un bon moment. J’ai le nerf vague aussi, un souci de respiration sans doute. Il me faut un remontant, une bière peut-être ? Non, on me rappelle les mesures, une mise au point. Dans l’Horeca, on parle d’une mise du breuvage que j’aurais aimé consommer. Mise en bière pour les puristes.

J’entends encore Paul Léautaud me lancer qu’il s’agit d’un charabia sans nom à force de vague, de fioriture et de mots prétentieux. Je m’en vais donc sortir mon kayak, ma planche de surf : une histoire de vagues, je vous l’avais écrit !

Un commentaire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :