Etats d'âme

Qui cherche devrait trouver !

Proust était à la recherche du temps perdu. Personnellement, je me suis contenté d’être à la recherche de bonnes nouvelles.

Ce matin, je me suis levé tôt et de bonne humeur, cela méritait d’être souligné. Direction la cuisine et ô stupeur, le programmateur du percolateur dormait encore. Une petite pression amicale le réveilla et je pus savourer ma boisson préférée sans madeleine – Proust me pardonnera – en grillant une cigarette. Oui je sais, on ne peut avoir toutes les qualités…

Il est 6.30, le temps de prendre connaissance des nouvelles du jour. J’ai envie de positif aujourd’hui. Je suis de bonne, bonne, bonne, bonne humeur ce matin. Je lis Le Soir (au matin), La Libre, mais l’est-elle encore, je me tourne Vers L’Avenir, j’aperçois la Meuse – de très, très loin – et j’en passe… Rien, pas de nouvelles positives… C’est impossible, me dis-je, il doit bien y avoir quelque part une bonne nouvelle. Rien, que dalle !

Notre temps est pandémique et politique : le sport se déroule en vase clos alors qu’il nous est demandé d’aérer. On interdit tout ce qui est non essentiel comme les contacts sociaux par exemple. Les lieux de contamination sont, en général, les endroits où de nombreuses personnes passent beaucoup de temps, mais les écoles ne correspondent pas à ce critère. Trump vocifère en jouant au golf, mais quel trou d’balle disent certains.  Même la météo s’y met.

Il me faut un troisième café, le deuxième ayant été ingurgité pendant le téléchargement des journaux. C’est qu’internet ici, c’est un peu comme la mise en place d’un gouvernement en Belgique, ça rame !

Je veux une bonne nouvelle ! Allez zou, direction les réseaux sociaux… fil d’actualités. « Le prix de l’eau va augmenter ». Aie, je regarde mon percolateur d’un air attristé… Une flopée d’anniversaires, mais est-ce une bonne nouvelle de voir ses amis vieillir ? Je me console en me disant « super, je ne suis pas seul dans le cas ».

Je poursuis ma quête de positif : ça gesticule sur le Net, souvent dans le vide. C’est tout de même positif ça ; en brassant l’air, on le renouvelle. Positive, oui, mais pas assez à mon goût. Il faut creuser davantage.

Je clique, je lis, je clique, je lis, je clique, je ne lis plus, j’abandonne. Vais finir par croire qu’il n’y a que le dopage et les tests covid qui sont positifs dans ce bas monde !

Bon ben demain est un autre jour… #lemondedefa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.