Etats d'âme

Lettre à toi, bientôt là…

Tu vas sans doute naître dans une période bien difficile. Du Covid, on te parlera tout comme j’ai parlé à ta sœur, il y a quelques années déjà, d’un génocide au Rwanda. Entre vos deux naissances, le temps s’écoule, des larmes j’ai coulé, des difficultés j’ai rencontré. Mais des joies, j’ai vécu aussi fussent-elles éphémères. Des joies, tu en rencontreras aussi, j’espère qu’elles te porteront.

Métissé, tu seras méfiant, être tu devras.  Mon nom et celui de ta maman, tu porteras. Surtout, ne nous en veux pas si plus tard, cela implique des aléas. C’est ainsi, c’est comme ça parce que ce monde n’est pas encore prêt pour toi. Le sera-t-il un jour ? J’espère, j’y crois.

Nous t’attendons confiants. Tu auras déjà pas mal voyagé, ta grande sœur te le dira, car elle a vécu des choses semblables dans d’autres États. Pour toi, elle sera là, je n’ai aucun doute sur ça.

La médisance te touchera, comme celle vécue par ton papa : c’est ainsi que la vie va.  J’espère pouvoir t’épauler comme il se doit lorsque ce moment arrivera. On va te léguer un monde de chaos, j’en suis navré, l’homme est ainsi fait. Ce sera à toi et d’autres d’oser le changer. Je crois en toi, je crois en eux. C’est en tout cas pour cela que je me bats avec perte et fracas.

En attendant, profite encore de ces moments, insouciant, dans le cœur de ta maman. Le temps viendra et tu verras.

Nous t’attendons…

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.