Aller au contenu principal

De Socrate à Stendhal en passant par Spinoza et Rousseau

Ne me demandez pas le pourquoi de cet écrit. Je me pose encore la question. Une simple envie sans doute.

Une lecture, quatre phrases-clés et donc quatre auteurs. Rien de plus, rien de moins.

Stendhal

L’éducation est l’art de former la tête – ou l’esprit – de l’homme, et son âme – ou le centre de ses volontés -, en donnant à l’un et à l’autre le meilleur développement possible, c’est-à-dire le plus utile au plus grand nombre.

Socrate

Quiconque discerne entre toutes les actions possibles celles qui sont les plus avantageuses ne manque pas de les choisir. Quand on fait le #mal, on n’est donc pas moins ignorant que coupable. – Socrate

Rousseau

Le #bonheur est la fin suprême de tout être sensible. C’est le premier désir qu’exprime en nous la nature et le seul qui ne nous quitte jamais.

Spinoza

Autant de têtes, autant d’avis ; chacun abonde dans son sens ; il n’y a pas moins de différence entre les cerveaux des hommes qu’entre leurs habitations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :