Etats d'âme

Jetons l’encre pour mieux la lever

Je me dois de préciser aux esprits chagrins que je parle bien de l’encre et non de l’ancre, même si parfois elle prend la mer !

L’encre, celle qui permet à la plume de s’exprimer parce que complice, celle qu’on fait parfois aussi couler. Heureusement, ce navire insubmersible fend le papier au fil des idées, même si la tant redoutée page blanche plane au-dessus de lui.

L’encre se couche pour mieux relever l’homme. Du moins c’est ce qu’on devrait attendre d’elle : un bateau ne doit-il pas arriver à bon port ? Si escale il doit y avoir, nous la jetterons. Il n’y a pas de mal au silence écrire et à la réflexion penser.
Je souhaite donc à celles et ceux qui osent, un bien beau et long voyage. Surfer sur les mots n’est en effet pas chose aisée, l’art est parfois difficile.

L’encre de vos mains donnera certainement du plaisir à l’un ou l’autre.

Catégories :Etats d'âme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.