RDC

Récit de voyage (7) : on est reparti pour un tour ou deux !

Alors que nous étions à quelques 30 kilomètres de mon futur lieu de travail (Bujumbura), la frontière nous est restée fermée. Nous avons attendu, certes sous le soleil, pendant une grosse dizaine de jours sans succès.

Nous voilà donc prêts à partir pour la Tanzanie, et ce en bateau, afin, alors, de remonter en voiture (bus ?) de Kigoma vers Bujumbura avec, je le précise, un sésame d’entrée.

Voyage anthologique parce que nous sommes partis à l’aventure, parce qu’il a fallu se débrouiller, parce que le moral a pris de solides coups, mais surtout parce que nous y arriverons !

À vol d’oiseau                                                            Par trajets dits « normaux »

  • Lubumbashi > Kalemie : 672 km                            890 km
  • Kalemie > Uvira : 284 km                                        384 km
  • Uvira > Bujumbura : 25 km                                     31 km
  • Uvira > Kigoma : 173 km                                         260 km
  • Kigoma > Bujumbura : 170 km                               293 km

Notre trajet qui aurait dû être de 981 km (ou 1305 km) sera de 1324 km (ou 1877 km)… ou ??? parce que les chiffres du web ne sont pas les mêmes d’un site à l’autre.

Nous attendons maintenant le planning de départ d’Uvira vers Kigoma et Bujumbura…

J’en profite déjà pour remercier de tout cœur les personnes qui nous ont aidées et qui nous aident encore. La plupart d’entre elles nous étaient inconnues. Merci aux mamans de Lubumbashi, de Kalémie pour le soutien et les conseils, pour les contacts pris, et ce sans rien demander en retour. Merci au capitaine du navire à Kalémie, merci aux mamans sur le bateau qui nous ont offert à manger, merci aux chauffeurs de taxi rencontrés. Merci au personnel des hôtels visités avec une mention spéciale à l’équipe du Bahari Beach hôtel d’Uvira qui a été aux petits soins pour nous. Merci à S. et son équipe pour les démarches faites dans le cadre de la suite de notre voyage. Ça, c’est beau !!! Il faut le vivre pour le croire.

À nous de croiser les doigts pour la suite.

Catégories :RDC, Reportages

Laisser un commentaire