RDC

Récit de voyage (3) : comme les convoyeurs, nous attendons

26 août 2020

Nous sommes encore à Kalémie. Le bateau attendu ne part que demain. Il sera alors agréable de naviguer en journée. « Il nous faut encore un peu de #patience, ce mot qui se prononce vite, cette vertu qui s’obtient difficilement », dit E-E Schmitt dans L’Évangile selon Pilate. Pour un Occidental, ai-je envie d’ajouter, parce qu’ici la patience est mère et l’on s’y fait.

Un peu moins de 1000 km à vol d’oiseau de fer. Pour nous, c’est avion, bateau et voiture…

J’ai l’impression d’avoir le piton collé, à savoir, de revenir toujours sur les mêmes sujets. C’est aussi un aléa du voyage lorsque le sable met un malin plaisir à se glisser dans les rouages.

Entretemps, on prépare quelques cours avec les moyens du bord ; au bord du lac et bientôt à bâbord et tribord.

Uvira, on arrive !

Catégories :RDC

Tagué:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.