Etats d'âme

À quoi sert l’Histoire ?

André Larané nous donne son avis sur ce qu’est l’#Histoire et à quoi elle sert (extrait)

Erreur de jugement et d’actes

Plus sûrement, depuis qu’elle a été inventée il y a 2500 ans, l’Histoire a pour vocation de nous aider à comprendre les ressorts de nos sociétés. Nous n’attendons pas d’elle qu’elle « émancipe l’humanité », nous lui demandons seulement de nous éclairer sur le monde qui nous entoure et de nous épargner si possible quelques erreurs dans nos jugements et nos actes.

L’Histoire nous instruit sur les chaînes de causalité qui mènent à des drames sans que nous nous en apercevions. Pourquoi, par exemple, nos aïeux, qui n’étaient ni plus ni moins bellicistes que nous, ont-ils pu se laisser entraîner dans la Grande Guerre (août 1914) ? Pourquoi, pétris de bons sentiments, ont-ils colonisé l’Afrique et d’autres régions du monde ?

L’Histoire nous rappelle aussi que les hommes ne se réduisent pas à des homo œconomicus seulement mus par des besoins matériels. Nos hommes politiques devraient le savoir : on n’éradique pas le terrorisme avec des primes à l’embauche. Depuis l’origine des temps, les hommes sont en fait guidés par des passions qui ont pour nom : amour, dépassement de soi, création, curiosité, soif de dignité ou de reconnaissance, appétit de pouvoir… Ces passions sont à l’origine de tous les événements passés ou présents, des guerres et des révolutions, des exploits scientifiques et des chefs d’œuvre artistiques. 

Pour toutes ces raisons, l’Histoire est indispensable pour former des citoyens et des gouvernants lucides. Nous en avons la preuve sous nos yeux : les hommes d’État tels que Poutine, Erdogan, …ont assis leur autorité sur leur intimité avec l’Histoire nationale et une approche froide des relations internationales, ce qui leur permet de peser sur les affaires du monde. A contrario, la plupart des gouvernants occidentaux vivent comme leurs concitoyens dans l’illusion d’un monde en rupture avec son passé et soudainement devenu plus sage, d’où leurs échecs répétés dans la gestion « morale » des crises : Grèce, Irak, Ukraine, Libye et révolutions arabes, migrants…

André Larané a publié chez Flammarion plusieurs manuels d’Histoire, régulièrement réédités : Chronologie universelle, Les grandes dates de l’Histoire de France…Passionné d’Histoire depuis la petite enfance, notre directeur de la rédaction (herodote.net) a suivi une maîtrise d’Histoire à l’université de Toulouse en parallèle avec des études d’ingénieur à l’École centrale de Lyon (1973-1976).

Je me permets alors un résumé personnel

On dira de l’Histoire que ce sont des éléments du passé jugés dignes de mémoire, que c’est l’étude scientifique d’une évolution, que c’est encore expliquer le présent par le passé. Le tout avec ce que nous avons sous la main, à savoir des sources muettes (vestiges,…), des sources écrites (textes,…) et des sources orales (témoignages,…). Ce tout pour reconstituer les faits et les remettre dans leur contexte…

« L’histoire de demain est la vie d’aujourd’hui… »

Laisser un commentaire