Avancer masqué : tentative d’explications

Souvenez-vous, 1957, #Zorro, Bernardo et Garcia sortent du bois. À ne pas confondre avec Robin qui lui y a vécu. Une histoire de masques parmi tant d’autres. Oui, les héros masqués nous ont toujours fait fantasmer.

Bernardo avançait masqué, oui, oui…dans l’ombre de Diego de la Vega alias Zorro. On nous a bien eus ! Si c’est bien Zorro qui portait le masque, c’est bel et bien Bernardo qui avançait masqué !

Il se cachait derrière le charisme, le succès de Don Diego. Voilà ce que signifie « avancer masqué ». De plus, avancer dans l’ombre pouvait même introduire une idée de fourberie, une envie de ne pas montrer son vrai visage.

Ça vous en bouche un coin, non ?

Et en 2020 ? 

Nous sommes tous masqués, attention à ne pas tous se prendre pour des #héros ou des… (faites la liaison, vous comprendrez). Disons plutôt que nous sommes TOUS contraints d’avancer masqués.

La question, si l’on s’en réfère à toutes les conneries écrites plus haut (sic), est de savoir dans l’ombre de qui nous avançons masqués.  Oui, dans l’ombre de qui, de quoi ? De trous d’bal…masqués ? Diantre, nous ne sommes point à Venise, ni à Binche, ni à Rio et pourtant…

Bon je file. À plus !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :