Politi(comi)ques ou pas

Le quart d’heure académique africain

Si le quart d’heure américain a pour essence la prise d’initiative des femmes dans les années 70 aux États-Unis, le quart d’heure africain a, quant à lui, une tout autre signification.

Il n’est pas un jour sans que je ne constate du retard… Non pas dans mon travail, non pas dans ma prise de rendez-vous mais bien en ce qui concerne les personnes avec lesquelles j’ai ces rendez-vous.

Jamais à l’heure, les excuses du « j’arrive déjà », « je suis à côté » et j’en passe m’exaspèrent au plus haut point (rires) surtout quand d’autres activités sont prévues. Et il ne s’agit pas de 15 minutes mais bien, parfois, de longues heures !!!

« Excusez-nous de ce retard indépendant de notre volonté » sera l’apéritif qui vous sera servi avant d’entamer le plat de résistance, histoire de se dédouaner sans dire qu’on en est responsable.

Gérer le temps à l’africaine

En Afrique  la notion du temps n’est pas pareille qu’en Occident. Pendant que les Occidentaux sont pointilleux sur l’heure, les africains préfèrent gérer le temps à l’africaine…Le stress est donc pour votre pomme. C’est une notion du temps qu’il nous est difficile d’apprivoiser en tant qu’occidentaux. Le « prends patience » doit devenir votre tasse de thé. Personnellement, je me permettrai donc une variante en changeant le thé en…café ou, le cas échéant, de mettre de l’eau dans mon vin.

Etre en retard synonyme être important

Un proverbe africain dit que quand la tête se comporte mal, tout le corps suit le mouvement. Le retard est une culture en Afrique : plus on se fait attendre, plus on se sent important me dit-on parfois. Le citoyen lambda africain pense-t-il vraiment être important en prenant exemple sur l’un ou l’autre élu adepte du retard ? Ce mimétisme constaté me semble être la raison.

Si le blanc est à l’heure l’africain à le temps

J’estime, pour ma part, que La ponctualité est la politesse des rois. L’africain me répondra sans doute le « yovo, mzungu » (blanc) a l’heure, l’africain a le temps. O tempora ô mores.

Quoi qu’il en soit, le temps est quelques fois sujet à une rêverie de l’accomplissement… de la sagesse. J’ai une prédilection pour ce dernier.

Avant l’heure, c’est pas l’heure, après l’heure, c’est plus l’heure

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.