Croire

Suite à un véritable échange avec des connaissances  – véritables parce qu’empreint d’écoute, de partages – le mot croire m’est apparu ce matin comme une non-évidence. Croire…

Une petite recherche sur un moteur web bien connu a confirmé une crainte déjà énoncée. Si les premiers liens vous donnent accès à des définitions, les suivants ont souvent trait à la religion. Donc croire en quelque chose, en quelqu’un …qui n’est pas vous.

Croire

Si #croire de manière spirituelle se doit d’être respecté, je me pose néanmoins la question du « croire en nous, croire en moi ». Et là l’esprit s’embrouille, tout se bouscule et il m’est très difficile d’avoir la pensée structurée pour tenter d’expliquer ce qui me taraude.

  • Pourquoi ne pas d’abord « croire en moi » ? Telle est la question que chacun d’entre nous s’est sans doute déjà posée ? Serait-ce égoïste ?
  • Pourquoi ne pas croire en l’autre ? Question de confiance ?
  • Comment éviter le débat religieux, celui qui mène souvent à de terribles actes ? Délicat, n’est-il pas. La religion, le sujet de discorde menant l’Homme aux pires méfaits dont jamais on ne l’aurait cru capable.

En Afrique, les croyances sont profondes. On s’en remet à Dieu (ou à tout autre nom qu’on lui donne). Dieu est amour, Dieu est pardon, Dieu est… Mais là où je crie mon désespoir, là où je crie à l’escroquerie, c’est quand certains personnages osent profiter des croyances pour se faire, ce que nous appelons plus communément nous les occidentaux, du blé. Le phénomène existe également aux États-Unis, je m’empresse de le dire.

« Si tu n’as pas d’argent, si tu n’as pas de femme, d’enfants, de maison, si tu n’es pas heureux,… tout est cause de démons… ». Il y a un démon pour toutes choses. La solution prônée par ces pasteurs en tous genres, après avoir réussi à convaincre, passe alors par les billets de banque et toute autre forme de trocs. Tout cela au nom de la liberté de cultes.

Un prédicateur débutant commencera à vélo ou sur une vieille mobylette pour venir chercher dans les villages les plus reculés les dons des membres pour, après quelques mois, revenir en rutilant 4×4. « Donne-moi le peu que tu as, je le ferai fructifier » sans préciser que c’est, bien entendu, à son propre profit.

Et si tu ne revois pas la couleur de ton argent, il y a des raisons… C’est à cause d’un démon qu’il faut alors combattre et donc il faut davantage d’argent. Le cercle vicieux.

En bref

« Eglises du réveil », « églises évangéliques », « églises de la guérison », « ministères », « pasteurs autoproclamés »… Toutes sortes de cultes fleurissent depuis des années sur le continent africain, qui promettent monts et merveilles sur terre ou au ciel, en enrichissant les gourous qui les répandent.

CROIRE

Difficile, non ?

PS : je respecte toutes les croyances, mais j’ai beaucoup de mal avec certains agissements.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :