Aller au contenu principal

Souvenir : Faire son nid sans faire de bruit

L’envie de parler d’intégration, de mon  intégration et ce titre me saute subitement à la figure un peu à la manière du pop-corn quand vous oubliez le couvercle de la casserole. Depuis maintenant presque deux ans sur les terres béninoises, je n’ai pas tenté ni forcé l’intégration, elle s’est faite naturellement. C’est dans ma nature. J’avoue que Bonjour-Kwabo, afongandia m’y ont aidés tout comme les personnes avec lesquelles je travaille mais en douceur. Depuis,  je vole de mes propres ailes au gré des rencontres.

L’aspect professionnel me donne pas mal de satisfaction, du moins les résultats obtenus mais là n’est pas le plus important. Non pas que je considère l’aspect comme étant secondaire – c’est tout de même celui qui m’a amené ici – mais parce que je parle ici du relationnel, de ma vie ici au Bénin. L’on me dit être le plus béninois des belges, le béninois, papa bonheur et j’en passe. Je sais que ce sont autant de compliments qui viennent du coeur. Parce que oui, il y a des gens sincères ici aussi.

Il y a pourtant bien des choses qui m’horripilent, semblables à celles qui me tourmentaient déjà sous d’autres cieux en d’autres temps, mais cela se mesure en quantité négligeable. Du moins je fais en sorte que.

Faire son nid, voler de ses propres ailes, sans bruit. J’évolue, je (me) grandis. Je n’ai nul besoin de reconnaissance. J’ai passé l’âge. Cependant j’avoue avoir pris du plaisir, une certaine fierté d’être désigné membre du jury de Miss Littérature, concours national béninois. J’avoue être honoré d’avoir été sélectionné pour la finale du concours Bénin Blog Awards. J’avoue. Un sentiment qui m’accroche un peu plus encore à cette terre d’accueil. Je n’en dirai pas plus. Trop d’autosatisfaction risque de donner le tournis à l’égo.

IMG_1192

Je suis bien. Je me sens bien. Je m’épanouis encore et encore. Je ne suis plus prisonnier de mes souvenirs, je m’en libère peu à peu même si « sinibagirwa », ce que mes amis rwandais (et autres) comprendront aisément.

La vie est pleine de surprises. Parfois bonnes, parfois mauvaises. Je les apprivoise.

3 Comments »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :