Le challenge des 5 mots : Béton – dollars – blanc – noir – confidence

Voici quelques contributions des internautes sur le sujet. Pour rappel, il suffisait d’écrire un petit texte dans lequel retrouver les mots précités.

Je m’y suis collé en quelques minutes, d’autres aussi.

Fabrice Salembier

J’ai une #confidence à vous faire mais gardez cela pour vous, je n’aimerais pas que cela s’ébruite. Si mes arguments sont en #béton, mon éléphant, quant à lui, est #blanc. Comprenez-vous l’astuce ? Quoi qu’il en soit, les #dollars sont tombés dans mon escarcelle. Oui le tableau de mes exactions est noir et alors ? Je suis, je suis… ?

Laetitia Munkeni

On entend ci et là « Fatshi #béton », pendant que le #dollar ne fait que grimper… Est-ce la faute du #blanc vu qu’on a l’habitude de lui attribuer tous nos maux ? Non ! L’ennemi du #noir, c’est le noir lui-même ! Ceci est une #confidence, qui suscitera peut-être l’éveil patriotique… Qui sait…

Gray Kanteng

Je vais vous faire une #confidence : avec quelques #dollars je pourrai construire un mur, en pierre, en #béton, #noir ou #blanc, c’est selon. Faites-moi juste confiance !

Benoît Grignard

#Noir ou #blanc aujourd’hui à Lubumbashi. #Confidences pour quelques #dollars : PLANQUEZ-vous derrière le #béton pour éviter les balles.

Rica Muhima Sadiki

Sur ce #béton gris, hideux mélange de #blanc et #noir, je cherche quelqu’un a qui faire des #confidences, mais dont la poche serait pleine de #dollars.

Costa Tshinza

Voici ma #confidence : ces #dollars zimbabwéen et états-unien imprimés sur sa chemise se lisaient tel un graffiti #noir sur du #béton #blanc.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :