Portraits d'Afrique

Le caméraman congolais

Il est 10 h du matin, nous sommes en #confinement total pour la journée et pourtant des marches sont organisées sous l’œil parfois passif des forces de l’ordre. Quelques rafales trouent le silence et, au moment, où il regagne sa parcelle, un homme est témoin de #violences policières sur quelques badauds. Voulant dénoncer les choses, il espère filmer la scène. Il n’en a pas le temps, un coup de pied dans la porte entrouverte, une dispute et il est aussitôt embarqué avant d’être acheminé au poste où il passera la nuit étant donné qu’il lui est impossible de prévenir qui que ce soit. La violation de domicile importe peu.

La faute est extrêmement grave lui signale l’officier l’ayant arrêté, le même qui, au téléphone, me signale qu’il n’y est pour rien. L’homme est influent, il dit ne pas pouvoir mentir en tant qu’officier. Ces malheureux codétenus sont dépouillés de tout ce qu’ils ont comme argent. Les sommes sont, sous leurs yeux hagards, partagées entre les policiers présents. Une équipe est alors chargée d’aller chercher de l’argent pour le « carburant », autrement dit encore quelques #arrestations arbitraires de personnes qui n’ont rien demandé, la récolte n’est sans doute pas suffisante…

De sa nuit, l’homme ne parlera pas, trop heureux d’apprendre qu’il sera prochainement libéré. On le sait, c’est ainsi.

Le lendemain matin, les amendes tombent plus vite que les griefs reprochés, elles ne sont pas les mêmes malgré les mêmes chefs d’accusation. Pardi, on sait pour qui celui qui est appelé caméraman travaille. Sans avoir mangé de la journée et de la nuit, l’homme sera libéré comme d’autres : un pour 50.000 FC, un autre pour 100.000, et un dernier pour 160.000 FC…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.