Le kamasutra politique

Ils n’ont sans doute pas essayé toutes les positions, mais ils font preuve d’une imagination débordante. Pour mieux comprendre ce qu’est le #kamasutra politique, voici quelques exemples non illustrés afin de ne pas choquer les jeunes yeux qui préféreront d’autres plateformes plus explicites !

Si vous en connaissez d’autres, nous nous ferons le plaisir solitaire (sic) de leur faire parvenir.

  • La sodomie : c’est une pratique très utilisée au lendemain des élections. Attention, elle se prépare bien avant et nos élu.e.s le savent ;
  • La levrette : de moins en moins, fréquente étant donné le manque d’alternance sur les listes électorales. C’est donc un souci de manque de parité qui risque de la voir disparaître ;
  • Le 69 : pratique répandue étant donné l’impunité, même contre les excès de vitesse. De là à dire que certains sont des lapins, il n’y a qu’un pas ;
  • Le bateau ivre : ne vous méprenez pas, c’est le seul moment où le capitaine n’est pas seul à bord ;
  • La chaise longue : pratique souvent utilisée pendant les débats et après les votes ;
  • Le compas : exercice se déroulant pendant le vote du budget tant il y a de mesures à prendre ;
  • Le néophyte : il faut bien un commencement à tout, mais il apprend vite ;
  • La chaise à bascule : acte se faisant souvent en période de remaniement ;
  • Les petites cuillères : le café étant gratuit, cela se fait fréquemment parfois à couteaux tirés ;
  • Le missionnaire : sans doute la plus connue ; prêcher la bonne parole. Encore faut-il une bonne langue ;
  • Celui qui reste à la maison : tant pis pour lui, car les déplacements ne sont pas remboursés ;
  • Le cheval renversé : non, cela ne se fait pas à Troie…ou trois. Ils le savent ;
  • La berceuse : juste lorsqu’il faut vous endormir. Autant vous dire souvent ;
  • Les grenouilles : à éviter lorsque l’on se trouve trop près d’un bénitier nous précise-t-on ;
  • L’arc-en-ciel : déjà pratiquée en Belgique, cela n’a pas trop bien fonctionné même s’ils espèrent remettre le couvert (voir les petites cuillères) ;
  • Le grand écart : nul point besoin d’être gymnaste, c’est une question de paroles et d’actes. Pratique réservée aux membres du perchoir ;
  • L’herboriste : uniquement pratiquée par les écolos en herbe. Cependant le néophyte vert peut y participer ;
  • La langue de chat : délicate à pratiquer d’autant qu’elle est souvent sulfureuse ;
  • L’abracadacra : réservée à ceux qui possèdent une baguette magique. Il y a cependant des tests prévus ;
  • La chaise électrique : est devenue interdite, c’est bien dommage.
  • Rouler sous les aisselles : cette pratique a été remise au goût du jour suite à la sortie du film « le père Noël est une ordure ».
  • L’enclume : à pratiquer après le coup de marteau signalant la fin de séance et avant la chaise longue de préférence.
  • L’éléphant : dans le même registre que l’abracadabra, une histoire de trompe. Attention cependant si ce dernier est blanc, cela part alors en couilles.
  • Le crabe : le pendant de la partouze surtout si le panier est présent.

Bonne journée !

One thought on “Le kamasutra politique

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :