Politicien, politichien ?

« Le #politicien devient un homme d’Etat quand il commence à penser à la prochaine génération (…) » disait, en substance, #Churchill. Force est de constater que le politicien en est bien loin.

« Nous allons tous mûrir… »

Il nous a été lancé à la figure, au nom du « nous allons tous #mûrir », par ces mêmes politiciens, que la Covid – la au lieu de le, c’est anecdotique – allait changer nos comportements sur base, notamment, du constat que ce sont ceux qui gagnaient le moins qui étaient les plus importants dans une société. Relations humaines ? Que nenni, économie !

Les malaimés d’avant, sont devenus, le #temps furtif d’un moment pandémique, les héros, avant de redevenir des oubliés. Les politiciens si tant décriés, eux, sont toujours présents sur le devant de la scène et ni un médecin, ni un spécialiste de quoi que ce soit, ne pourront véritablement les déboulonner selon le terme du moment. Pardi, on ne touche pas à mon… Et quand bien même, les arrières auront été assurés. Une espèce de démocrature (démocratie et dictature) en quelque sorte.

J’en terminerai avec quelques paroles de Molodoï, groupe français.

« Ils parlent trop à la télé (…) Disent des mots qu’tu comprends pas (…) Une langue pour t’embobiner ».

Et le citoyen dans tout ça ?

Il dit, après être resté enfermé entre quatre murs, que ce confinement lui a permis de se recentrer sur les liens familiaux, sur le bonjour aux gens, sur une meilleure façon de consommer, sur le respect et sur le fait de se laver les mains plus régulièrement (sic).

« Concitoyennement »

On voit déjà ce que cela donne après quelques jours de déconfinement en Europe notamment. Les bonnes mauvaises habitudes ont déjà repris ! Bref, on ne va pas tous mûrir !

One thought on “Politicien, politichien ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :