Etats d'âme

Lundi 29 juin 2020 – Mon confinement (99)

Le médecin et l’infirmière

La santé a un coût, bienvenue dans la complexité de « l’absurdie » congolaise.

Un vétuste bureau, des locaux pratiquement insalubres, des conditions dont on s’accommode faute de mieux, résigné que l’on est bien souvent dans pareil cas. Une #infirmière de cet hôpital de la place vous reçoit, aimable à souhait, et nous conversons entre deux prescriptions qui tardent à venir le médecin étant en retard de 2 heures. Elle a 57 ans, est payée 3 fois l’an au lieu du salaire mensuel comme auparavant et au change officiel… En gros ces 500 dollars deviennent 375 dollars et ce sans aucune explication. La seule justification donnée à ces retards : « il n’y a pas d’argent ».

À la question que deviennent les 125 dollars manquant sur le salaire, personne ne sait répondre autre chose que « le système est complexe ». Au vu de l’embarras constaté sur son visage, il me paraît inutile de lui suggérer de s’adresser au comptable ou à tout le moins au gestionnaire. « Comment voulez-vous disposer d’une assurance soins de santé lorsque votre salaire n’est pas régulier ? » terminera-t-elle.

Que coûtent les soins de santé ?

C’est à la tête du client et de ses moyens. « Mais si on est pauvre et qu’on sait qu’on doit aller à l’hôpital, on doit faire en sorte de trouver l’argent… Pour des cas extrêmes, on essaie tout de même de faire un geste… » sera la réponse qui me sera donnée.

Le #médecin arrive, tout aussi souriant. Il entre dans le vif du sujet : « Cela va vous coûter beaucoup d’argent… ». Le silence s’installe. J’ai appris à ne pas demander combien, mais à dire ce dont je dispose sur le moment (c’est la règle ici). Je suggère une somme, il me donne la sienne… Je coupe la poire en deux, il sourit, on est en plein souk à Casablanca me dis-je. Il accepte malgré le fait que son assistante lui souffle d’augmenter son prix… Ils se partageront la somme. C’est ainsi. Comme dans bon nombre d’endroits du pays… La débrouille, la survie – bien que pour eux, la vie est quand même plus aisée par rapport à d’autres -.

#FabriceSalembier #Lemondedefa #Lubumbashi #Afrique #Confinement #Pandémie #Etatdame

Publicités

Laisser un commentaire