Etats d'âme

Lundi 22 juin 2020 – Mon confinement (92) : slam et poésie

S’il y a bien un pan de la langue française dans lequel j’ai encore beaucoup à apprendre, c’est bien tout ce qui touche à la poésie et au slam. On s’y essaie donc de temps à autre.

Je réclame le #droit à une africanité
Au risque d’être catalogué de pestiféré
Aux yeux d’une forte frange d’européanisés
Parfois, souvent, composée de trop d’illettrés
Migrants, immigrés, expatriés autant de maux mal agencés
Le #maudit qu’haine engendrerait l’inimitié ?
Le temps passe, les réflexes restent encore figés
Ancrés dans une parcimonieuse réalité
Immigré suis-je sur un sol fragilisé
La faute à qui, à quoi, responsabilités ?
Vanité gaudriolesque, imbécilités ?
L’humain, cas désespéré déshumanisé ?
Une idéologie racialiste ressassée
De trop sombres #fainéants de la pensée.

Le démocrate tique
Le mousse aussi
L’alphabet tique
Le poète aussi
L’automate tique
L’artiste aussi
L’état tique
C’est la crise, quoi
Faites de la musique !

#FabriceSalembier #Lemondedefa #Lubumbashi #Afrique #Confinement #Pandémie #Etatdame

Publicités

Laisser un commentaire