Textes

Vous avez dit sagesse ?

En 1851, Schopenhauer, dans « Aphorismes sur la sagesse dans la vie », écrivait ce qui suit pour illustrer un fait de société.

Par une froide journée d’hiver, un troupeau de porcs-épics s’était mis en #groupe serré pour se garantir mutuellement contre la gelée par leur propre chaleur. Mais tout aussitôt ils ressentirent les atteintes de leurs piquants, ce qui les fit s’éloigner les uns des autres. Quand le besoin de se chauffer les eut rapprochés de nouveau, le même inconvénient se renouvela, de façon qu’ils étaient ballottés de çà et là entre les deux souffrances, jusqu’à ce qu’ils eussent fini par trouver une #distance moyenne qui leur rendit la situation supportable.

Ainsi, le besoin de #société, né du vide et de la monotonie de leur propre intérieur, pousse les #hommes les uns vers les autres, mais leurs nombreuses qualités repoussantes et leurs insupportables défauts les dispersent de nouveau (…)

Quel bel apologue, n’est-il pas ?

Non, non rien n’a changé, tout tout va continuer…

Catégories :Textes

Tagué:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.