Ady M’Bal: non au tribalisme et à l’exclusion !

COUP DE GUEULE… À COEUR OUVERT !

Je suis né à Kinshasa où j’ai passé quelques années de mon enfance avant d’aller vivre à l’étranger notamment au #Rwanda. Je suis retourné ensuite au pays et ai vécu quelques années à #Goma au Nord-Kivu, puis suis allé parfaire mes études universitaires et m’établir sous d’autres cieux notamment au Cameroun, en Suisse, en Norvège, etc.

Je ne suis jamais de ma vie allé au #Katanga (Lualaba selon le nouveau découpage des provinces en RDC). On m’appelle « faux Katangais » quand je m’exprime avec mon swahili du Kivu, et on se moque de moi quand j’essaie de parler karuund avec mon accent de… je ne sais où… sûrement un mélange de partout, puisque j’utilise même parfois des expressions ivoiriennes ou camerounaises pour mieux exprimer une pensée, avec l’accent qui va avec ; ou mashi, sciemment avec l’accent shi…

Donc… Pourquoi doit-on m’imposer de dire que je suis originaire du Katanga (Lualaba), territoire de… je ne sais même pas, zone de Kapanga, village Kaninchin, district ou secteur de Mutombw-a-Tshibang, etc. etc. (je suis même confus) ; et me demander de mémoriser tous ces éléments à réciter tel un bon perroquet lors d’une éventuelle présentation, au risque de paraître ridicule, déraciné ou bête ?

Donc… Jusqu’où dans le temps ou l’espace devrais-je remonter pour établir mes origines, pensant au sempiternel débat sur l’origine de l’homme… Mon lieu de naissance qui est Kinshasa ? Ceux de mes parents (père et mère) qui sont Kaninchin et Sandoa ? De mes grands-parents que je n’ai d’ailleurs pas connus (sauf le grand-père paternel avec qui j’ai passé deux semaines avant sa mort à Kinshasa le 16 décembre 1987) ? Avant ou après l’arrivée du colon ? Avant ou après la Conférence de Berlin et le découpage du « gateau » Afrique ? Irai-je carrément chez Adam, Eve et le Créationnisme ? Ou bien chez Darwin et son Évolutionisme ? Sinon l’autre-là et son Machin Machinisme ? (Qu’est-ce) qui en réalité décide de mes origines, pourquoi et dans quel but ?

Qu’ai-je réellement de commun avec un karuund qui est né, qui a grandi et qui vit à Kananganang au Katanga, ou un autre karuund quelque part en Zambie ou en Angola où s’étend l’empire Lunda, qui ne parle que le karuund, ne mange que les masend, les ampur et les makej, alors que moi j’adore le sushi, le riz au lait préparé à la norvégienne (risengrøt), le dongo-dongo avec les mikila ya ngombe, le fumbwa + kwanga, maharagi + birayi de Goma, mbongo-tshobi et ndole camerounais, etc. ?

Pourquoi suis-je un « faux karuund » ou un « déraciné sans repère » quand je suis né à Kinshasa et que j’aime le riz avec les madesu ya pembe batia makoso bien pimenté, simplement parce que quelqu’un veut que j’aime le kankontwe avec le matamb ya mayi mayi ezanga kutu mungwa, ou bien le bitoyo avec le ngai-ngai (que j’aime bien sûr manger avec le lituma de maman Eyenga de Kisangani) ; puisqu’il a décidé que je dois être karuund du Katanga ? Tout cela a quelle valeur ajoutée dans ma vie ou dans mon bien-être ?

Qu’ai-je de commun avec ce karuund qui ne jure qu’au nom de la Divar et de Mwant Yav, quand je ne suis ni membre de la Divar et je ne connaîs même pas le nom du nouveau Mwant Yav ; pour que je prétende que je suis de Kaninchin ou qu’on m’impose de dire que je viens de Mutombw-a-Tshibang, Kananganang ou de Kaninchin ?

Je suis fier de dire que je m’appele Museng-a-M’bal Ady et que je suis ruund… Mais je suis encore plus fier de dire que mon nom est Museng-a-M’bal Ady, je suis né à Kinshasa le 18 octobre 1977 précisément à 12h00′ à Lemba, de M’bal Mwinantembu Eméry et de Kur-a-Kund ‘a Kapend Marie, et je suis Congolais. Point barre ! Et je parle swahili, lingala, tshiluba, lunda, kinyarwanda, ewondo, français, espagnol, anglais, norvégien, et plusieurs autres langues, si ces informations peuvent être utiles…

N’allez surtout pas jusqu’à me demander mes numéros de téléphone ou les numéros des plaques d’immatriculation de mes véhicules dans ma présentation en public… Puisque je dirai que je ne les connais pas par coeur, et je ne serai pas un déraciné ou un idiot pour autant ! N’allez pas jusqu’à me demander le secteur, village de mes arrière-grand-parents ainsi que leur couleur préférée ou la pointure de leurs chaussures, encore moins s’ils étaient animistes, catholiques, bouddhistes, athées, musulmans, mertirasses ou routaritoureurs !

JE DIS NON AU #TRIBALISME ET À TOUTES FORMES DE « MISE EN BOÎTE » ET D’EXCLUSION !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :