Etats d'âme

Dimanche 31 mai 2020 – Mon confinement (70) ou soixante-dix

Recrudescence du choléra à #Lubumbashi. La REGIDESO, depuis que l’on a annoncé l’eau gratuite pour deux mois suite à la pandémie, ne fournit qu’au compte-goutte d’où…choléra.

Journée mondiale sans #tabac en pensant à la date du lendemain (sic).

Je me suis levé ce matin, comme tous les matins d’ailleurs, avec, en tête, des #interrogations.
L’esprit barbouillé le dimanche matin. Étrange #sensation. Tout cela me turlupine. Afin d’éclairer ma lanterne, je me dois de faire appel à un ami. Lequel choisir ? Il est tôt, nous sommes dimanche. Déranger un ami, aussi proche soit-il, un jour de repos et de surcroit le matin, cela ne se fait pas.
Bataille de neurones.
Eurêka ! #Google est aussi mon ami. Disponible 24h/24, d’un simple clic il lui est possible de répondre à mes attentes.
Faut-il encore avoir l’esprit #critique et ne pas croire, telle une bonne poire, tout ce que l’on peut lire, voir, entendre. Pas facile en ces moments d’invectives, de promesses d’un monde meilleur – pas celui d’#Huxley, du moins pas encore -…

L’objet qui me taraude, l’objet de ma recherche ; l’obéissance aveugle. Conditionnement, déresponsabilisation des actes, confiance, instinct.

Une remise en question de la #nature humaine ou plutôt de ce qu’est devenue la nature humaine. Je me perds, je me noie dans les informations. Et le libre arbitre dans tout cela ? Le choix entre le bien et le mal ? La confusion s’installe, l’esprit virevolte, tourbillonne, les mots se bousculent, les écrits sont brouillons.
Expérience de #Milgram, de #Stanford. Serait-ce vrai ? Au secours.
Quel dimanche matin.

Réflexion en cours…aération sans doute nécessaire…

Bonne journée.

#FabriceSalembier #Lemondedefa #Lubumbashi #Afrique #Confinement #Pandémie #Etatdame

Publicités

Laisser un commentaire