Textes

J’ai rencontré des crabes

De toutes tailles et bien souvent à l’air coincé. Jamais de face, cela va de soi, « jamais tu ne feras qu’un #crabe marche droit ». Aristophane avait donc bien raison ! Un(s) à un(s), je les ai sondés, analysés, mis à nu. Je les ai pris certes avec des pincettes, en ai fait le tour. Leur manque de courage m’a bluffé, mais, comme le dit G. Meredith, ce n’est qu’un manque de bon sens. #Couardise, Poltronnerie, autant de synonymes correspondant à leurs histoires. J’en ai même pris la pince dans le sac !

Même couronnées, certaines têtes sont tombées !!! 

Il est donc temps d’acheter un #panier, histoire qu’ils se marchent dessus. Merci au milieu du XX° siècle pour cette expression – pour rappel « panier de crabes » – utilisée avant tout par les (pauvres) pêcheurs.

Je ne vous serrerai dès lors plus la pince et pas pour des raisons de confinement.

 « À toi ô bourreau. J’ai subi tes #outrages, tu voulais ma tête dans ton panier… de crabes. Pour tout résultat, tu ne récoltes qu’un pied de #nez et c’est ainsi que je m’en retourne non pas les pieds devant, mais en avançant pas à pas vers un #destin mérité… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.