Slam/Poésie

Les lettres dépérissent

Les lettres dépérissent
Otan de fautes, guère de mots
Mais des coquilles d’un autre âge
Ce n’est pas neuf, c’est chiffré
Bouteille en vers à la mer lancée
Trop pleine d’espoir, trop tard retrouvée
Les mots se meurent, chant du signe
De plus en plus mal orthographié
La faute à qui, à quoi
Branle-bas de combat
Vain ou utile, géant au pied d’argile
Pourvu que la plume reste agile
Académiques, romantiques, informatiques
Puissent-elles ne pas devenir fantomatiques

Catégories :Slam/Poésie, Textes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.