Portraits d'Afrique

Sarah (16): les congés

Enfin les congés

Un peu de repos, retrouver le village et s’y ressourcer, revoir la famille. Je n’attendais plus que cela. Mon départ était prévu dans deux jours et je devais encore trouver les taxis nécessaires. Une formalité sans plus. Le soleil commençait à se coucher lorsque la sonnette retentit. Nous étions tous trois assis dans le salon, mon oncle sirotant un verre de whisky en lisant sa revue, ma tante réfectionnant quelques vêtements et moi à lire.

Nos regards se croisèrent interrogatifs. Qui pouvait bien venir ici en fin de journée ? Mon oncle se leva et nous l’entendîmes dire « oh c’est vous, mais entrez, je vous en prie ». Marie et moi fûmes surprises lorsque notre patron pénétra dans le salon. Le visage de Marie s’assombrit aussitôt : « Que se passe-t-il Monsieur ? Des soucis au travail ? » Et lui de répondre: « Non, non tout se passe bien, je venais juste vous faire une visite de courtoisie et faire une proposition à Sarah ». Là, le stress fut pour moi, mais avant que je ne puisse dire quelque chose, tonton l’invita à s’asseoir et à partager un verre. Autant vous dire que les minutes qui s’ensuivirent furent longues pour moi.

Que voulait-il me proposer ? Aurait-il changé d’avis à mon sujet au niveau du travail ? Que de questions, que de flous sentiments. C’est mon oncle qui relança la conversation en lui posant la question, la seule qui m’intéressait : « Alors Monsieur, quelle est donc cette proposition que vous souhaitez faire à Sarah ? » Mon cœur s’emballa et sa voix de se fut moins assurée qu’à l’habitude. « Comme vous le savez, j’ai décidé de m’octroyer des congés en même temps que vous parce que je sais que Marie, de la maison, pourra s’occuper des affaires courantes. La raison qui m’amène ici c’est que ces congés vont se passer à … le village de Sarah… » Je n’entendis pas la suite. Ses congés, chez moi ? Que pouvait-il bien venir y faire ? J’étais étonnée, mais aussi ravie, je l’aime bien le patron.

J’entendis juste mon oncle me lancer un « alors qu’en penses-tu Sarah ? » Un « euh » fut ma première réponse. « Oui, qu’en penses-tu ? » ajouta Marie.

« Monsieur Zinga vient de nous dire qu’il a quelques affaires à régler dans les environs et qu’il serait idiot que tu doives payer ton voyage alors que vous allez dans la même direction. Il a même téléphoné à ta maman et cette dernière lui a proposé de rester quelques jours sur place », précisa alors tonton.  C’est alors que je compris que tout avait été organisé et que l’on ferait le voyage ensemble. Mon « oui, merci, c’est très gentil de votre part » témoignait à la fois de mes vifs remerciements, mais aussi de l’interrogation qui était mienne de savoir pourquoi maman lui avait proposé cela. Le souvenir de leur conversation lors du repas dominical me revint alors en mémoire : ils avaient échangé leurs numéros de téléphone ! C’est un nouveau sentiment qui s’empara de moi ; une espèce de contentement pour le fait de ne pas être seule pour ce voyage, une espèce de curiosité du fait de ces échanges entre ma mère et lui et une espèce de jalousie puérile sans doute.

Je sentais certaines choses m’échapper et je n’aimais pas trop cela. Je n’avais de toute façon pas le choix, une économie substantielle au niveau de mes finances et le fait de faire la route avec une connaissance valait bien mieux qu’être seule avec des dépenses conséquentes. Et puis le plus important, c’était de revoir la famille. J’allais, en ce sens, pouvoir leur acheter des petits présents. Nous programmâmes le voyage. Départ dans deux jours aux lueurs matinales, Monsieur Zinga viendrait me chercher à la maison. 

Catégories :Portraits d'Afrique, RDC, Textes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.