On refait l'histoire

L’île

Sur son île, il se sentait seul. Rien, pas même le vent, ne pouvait lui tenir compagnie. Il attendait pourtant un #signe, une bouteille vide de son essence, mais précieuse d’un message. Rien si ce n’est l’écume des jours, le froid de la nuit. Une #communication qu’il avait déjà attendue, pour d’autres raisons, dans le secret espoir que le mot solidarité ne fusse pas vain. Mince secret à vrai dire.

Non je recommence… Trop poétique.

Dans sa parcelle, il s’emmerdait à un point que rien ne pouvait égailler ses pensées. Pas même le regard sur son compte bancaire, compte désespérément vide d’un #salaire qui aurait dû poindre le bout de son nez depuis quelques jours. Les messages espérés n’arrivaient point. Il avait pourtant pris de la bouteille – au figuré – et son PC, mais rien, si ce n’est les rayons du soleil, les cris de la rue. #Communiquer lui était nécessaire pour un retour. Hélas, dans communiquer, il y avait et il y a toujours… ****** (censure) : un vrai foutage de gueule silencieux.

#Humour #Gueulante #Hypocrisie #Mensonge

Publicités

Laisser un commentaire