Portraits d'Afrique

Jacques Kyabula Katwe, Gouverneur

Jacques Kyabula Katwe, Gouverneur

mediacongo.net

A Lubumbashi, on l’aime, on ne l’aime pas, ailleurs aussi d’ailleurs. Inutile de vous dire que jamais personne ne fera l’unanimité en ce bas monde.

Nous n’allons pas vous retracer son parcours ni son affiliation politique. Là n’est pas notre but. Nous ne vous parlerons pas non plus de la gestion de l’insécurité qui règne dans la capitale cuprifère, laquelle n’est pas des plus aisées.

Non, nous avons eu l’idée de résumer les quelques témoignages reçus (panel de la rue), entendus, avec toutes les précautions d’usage des gestes barrières, à propos de sa gestion de la pandémie et il faut bien reconnaître que, même si beaucoup de Lushois ne croient pas en l’existence du #virus, l’homme est des plus prévenants en la matière.

Cela n’a pas été facile, devant la méfiance des gens, d’obtenir des réponses, mais, parce que je suis sans doute bien intégré, certains ont accepté de me livrer leurs sentiments sur le sujet.

Petit florilège de réponses

« Je pense qu’il fait un travail honorable mais l’insécurité, le manque de confiance du pouvoir en place fait qu’il est difficile pour lui d’être pleinement efficace »

« Il a été le premier à prendre des mesures, parfois même très contraignante pour la population, quand la pandémie a été déclarée… »

« S’il y a peu de cas chez nous, c’est parce que le #gouverneur, aidé par des privés, a mis en place un système de prévention… »

« Il est difficile de travailler dans de bonnes conditions quand les fausses informations circulent, amplifiées qu’elles sont par les #opposants de tous bords… »

« Moi, je m’en fous. Le corona, c’est une histoire d’argent pour Kinshasa et les blancs (ndlr : pas vous) veulent encore nous coloniser avec leurs vaccins… »

« Il devrait s’entourer d’un vrai spécialiste de la #communication, même pour sa présence à l’écran, il pourrait alors mieux convaincre… »

« Et monsieur, t’es qui toi pour poser ce genre de questions ! »

« Il y a trop de corruption(s) au pays, ce qui l’empêche de faire son travail correctement… »

« Le danger, la faim sont plus importants que cette maladie inventée par les bl…, par les anciens colonisateurs… »

« Il n’est pas à sa place, il est comme tous les autres… »

« Comment voulez-vous que les choses s’arrangent quand des matches de foot sont organisés, quand des bars clandestins ouvrent… »

Il y a en a d’autres qui reflètent ceux déjà relevés ici. Je le répète, personne ne fait l’unanimité : inutile donc de m’insulter, d’insulter les autres et de commenter de façon nauséabonde cette réflexion.

Il appartient à la nation de rester soudée en vue de combattre cette épidémie car le tribalisme ambiant n’est qu’une faiblesse dans laquelle le virus s’engouffrera aisément.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.