Politi(comi)ques ou pas

Yin & yang – L’Shi & Kin : deux forces opposées mais complémentaires

Faisant partie intégrante de la philosophie chinoise, même si en ces temps, il ne fait pas bon parler de cette région du monde, le symbole Yin Yang est considéré comme la représentation de la double nature des choses, comme le bien et le mal, le clair et l’obscurité, le positif et le négatif.

La théorie de la vie passée par 5 phases différentes ; le feu, l’eau, le métal, le bois et la terre passant d’un état Yin à un état Yang et inversement.

Si le Yin est associé à la dissimulation et à la négativité ainsi qu’aux aspects sinistres et traîtres des choses, le Yang est quant à lui associé aux aspects positifs, actifs, brillants, ensoleillés et soulageant des choses. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit à propos des deux villes que sont #Lubumbashi et #Kinshasa. Sans tomber dans la facilité ou une quelconque neutralité, il y a de tout dans les deux endroits.

Par contre, j’aimerais, tout comme le principe chinois le stipule, insister sur le fait que le bon et le mauvais peuvent vivre ensemble, à condition qu’il y ait un équilibre entre les deux, y compris deux forces opposées. Opposition, c’est le sentiment que je ressens à cette espèce de guéguerre que se livrent les deux villes depuis mon arrivée en RDC. Un exemple ? Les annonces et contre-annonces en matière de présence ou non de « covidiens » dans la ville cuprifère. Covidiens, dites-vous ? Certes, le Covid-19 n’a pas de frontières, donc pas de pays, mais les appeler covidiens ne me semble pas injurieux.

Le #yin et le #yang sont en constante évolution, L’Shi et Kin aussi, à leur manière, selon leurs moyens sans faire allusion aux politiques menées. Il ne m’appartient pas de juger même si, en matière politique, on parle de camps, de clans…

Accordez ses violons, dans un pays où artistes et mélomanes sont pléthore, me paraît être LA solution, et ce pour le bien de la population. Population qui ne cesse d’ailleurs d’être la victime désignée à chaque contradiction entre les deux villes.

Publicités

Laisser un commentaire