Aller au contenu principal

La béninoiserie, c’est pas chinois

beninoiserieSi, pour Marcus Boni Teiga, fondateur de Courrier des Afriques, « la béninoiserie » peut être définie comme une « propension caractérielle à nuire ou a dénigrer autrui avec préméditation, et cela sans raison aucune que le fait de ne pas être à la place de l’autre », il part également du principe que toutes autres définitions ne feraient qu’enrichir la polysémie du vocable.

Il ne m’en fallait pas tant pour y aller de ma maigre contribution en voyant en ce mot un côté cocasse, amusant. J’y vois aussi du second degré – Je sais, je me répète souvent -, une pincée sel et une bonne dose de piment (quoi de plus normal) !

La béninoiserie est au Bénin ce que la connerie est au monde et à choisir entre les deux, au vu de la définition que je m’en fais, j’opte aisément pour la première bien plus drôle et moins nocive que la seconde.

Et puis au diable les …chinoiseries  et bises au chat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :