Etats d'âme

Héros ? Zéros ?

Souvenez-vous, il n’y a pas si longtemps. Infirmiers, travailleurs sociaux et j’en passe étaient voués aux enfers des matraques, des lacrymogènes et des gouvernements. Depuis l’arrivée de Covid, ils sont portés aux nues.

Souvenez-vous aussi des enseignants, qualifiés de faignants, qui osaient dénoncer, se plaindre tout en exerçant leur travail… Depuis l’arrivée de Covid, ils reçoivent le soutien de tous.

« La situation actuelle nous met dans la face que personne n’est supérieur à personne. Tout le monde est sur le même bateau. Les grands directeurs, avocats et autres professionnels surqualifiés de ce monde sont confinés à attendre que la crise passe. Les nouveaux héros de l’heure sont le personnel médical, les employés d’épicerie – eh oui madame – et bien d’autres » nous dit une internaute.

De nombreuses professions indispensables au fonctionnement de la société se retrouvent ainsi en première ligne face à la pandémie : des personnels soignants aux caissier-ières, en passant par ceux qui conduisent des bus, transportent des marchandises, assurent le ramassage des déchets ou nous nourrissent. Les moins bien payés !

Non, covid n’est pas leur ami ! Il montre juste que la pyramide dite des «utiles», excusez ce raccourci, est inversée. Les misérables d’un jour sont devenus les superhéros d’un autre. Mais ne nous leurrons pas, cela durera qu’un temps, un temps de pandémie. L’après verra à nouveau les héros redevenir des zéros.

Comme bien souvent dans la vie, il serait plus avisé, pour tous, de prendre un recul avant de critiquer (et encore plus d’insulter et de frapper).

Publicités

Laisser un commentaire