Etats d'âme

Jeudi 16 avril 2020 – Mon confinement (25)

Dès demain, nous serons en vacances pour une quinzaine de jours : période pendant laquelle nous cessons nos activités habituelles. Activités qui sont perturbées depuis un certain temps déjà, habitudes qui se sont vues chamboulées aussi. Vacances, le mot qui revient habituellement dans la bouche des gens pour dire qu’il y en a de trop pour les enseignants. Soit.

Et maintenant, que vais-je faire ?

Je profiterai donc de ces vacances pour… Mais c’est vrai ça, que vais-je faire de mes vacances ? Préparer une hypothétique rentrée scolaire confinée ou réelle ? Je n’en sais fichtre rien !

La rencontre avec d’éventuels parents de futurs élèves prévue le 7 mai (ah bon ?) est reportée à une date ultérieure. La reprogrammation de ce moment dépendra de l’évolution de la situation actuelle. Point à la ligne. Je ne suis donc toujours pas en mesure de comprendre le actuellement tout est hypothèse relativement au futur reçu il y a quelques jours.

Incertitudes

L’incertitude plane donc et chez les enseignants, mais surtout chez les parents et les élèves qui ne savent toujours pas vers quoi nous allons. Que leur dire ? Ne vous tracassez pas, je suis avec vous ? Ça leur fait une belle jambe !

Soyons clairs bon sang ! Si l’on s’en tient aux infos entendues et lues dans la presse française, on parle d’une rentrée progressive aux alentours du 11 mai. On nous dit aussi que les examens sont annulés (sauf l’oral de français en 1re), on parle d’évaluation continue.

Mais nous dépendons aussi de la décision du gouvernement de la RDC, ce qui est normal. Alors quid ? Une info aux parents expliquant la complexité de la situation n’est-elle pas de mise, n’est-il déjà pas trop tard ? Un tas de questions me sont posées et je n’ai pas de réponses à donner ! Un flou abyssal ! Et s’il n’y avait que cela… C’est peu dire. Soit.

Et les élèves ?

Le ressenti de mes élèves montre combien l’inquiétude est grande, combien le système mis en place est caduque au vu de notre particulière situation. Je vous donnerai peut-être plus tard quelques exemples de leur désarroi, mais aussi du courage qu’ils ont et des encouragements qu’ils me donnent. Un monde à l’envers parfois.

Un monde qui ne tourne plus très rond.

#FabriceSalembier #Lemondedefa #RDC #Lubumbashi #Afrique #Confinement #Pandemie #Etatdame

Laisser un commentaire