Etats d'âme

Dimanche 12 avril 2020 – Mon confinement (21)

Je me lève, je te bouscule, tu ne te réveilles pas comme d’habitude. Vous connaissez la chanson. Je passe directement au café en scrutant la parcelle que je connais maintenant dans les moindres détails. Les infos, ça soûle : t’es au courant de ? Non moi, c’est plutôt tiens y a du courant !

Y a du soleil et des …’fin non, elle dort encore. Après les masques, voici les œufs et les cloches. Et non, je ne sortirai pas un lapin de mon chapeau. Je ne suis pas magichien comme dirait un chinois qui les apprécie fortement. Suis lourd, je sais, le confinement m’a fait prendre quelques kilos d’ennui.

Je passe, repasse – non, ce n’est pas vrai -, mais je ne trépasse pas encore. Je garde le regard vif, l’esprit critique et la tête dans les nuages. Le sport, oui, juste une espèce de tapotage des doigts sur le clavier parce que les écrits restent et puis ça m’occupe.

Les élèves continuent tant bien que mal à communiquer avec moi. Je leur ai demandé comment se passait le confinement pour eux. Certaines réponses montrent combien c’est difficile pour eux et leur entourage.

« Le confinement m’est très difficile, parce que je m’ennuie beaucoup, je ne sors pas  je ne vois pas beaucoup de gens, l’école me manque, les copines, les copains, le manque d’électricité, de connexion quand mon père n’est pas là, car je me connecte sur le Wi-Fi de son téléphone. Je suis obligée de l’attendre pour rattraper le retard dans les devoirs qu’on nous donne. C’est assez embêtant, car j’ai beaucoup de cours à suivre. Donc pour résumer je ne supporte pas d’être confinée et j’ai hâte que tout cela se termine ». Xxx, 11 ans

C’est une réalité parmi d’autres. Une réalité que certains professionnels ne comprennent pas, mais je parle souvent dans le vide. Les paroles s’envolent. Le hic, c’est que j’écris aussi dans le même endroit lorsqu’il s’agit d’essayer de faire comprendre les situations vécues par chaque famille, chaque enfant, chaque élève dont j’ai la responsabilité. C’est hélas ainsi, je ne vais plus m’époumoner, c’est dangereux pour la santé. Covid me l’a dit et répété.

#FabriceSalembier #Lemondedefa #RDC #Lubumbashi #Afrique #Confinement #Pandemie #Etatdame

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.