Aller au contenu principal

Samedi 4 avril 2020 – Mon confinement (13)

Covid-19 et Pochvid-20 se tiennent pour l’instant par la main, dans une solidarité inquiétante”, il y a urgence car le Pochvid-20 “risque de tuer plus vite que le Covid-19”, Editorial du Wakat Séra, au Burkina Faso. Lisez « poches vides », bien entendu. C’est effectivement le fond de ma pensée.

Du coq à l’âne

Les rats quittent le navire : au Moyen-âge, il était impossible de prévoir le temps qu’il allait faire et encore moins si l’on prenait la mer. Mais, quelquefois, avant qu’un bateau ne largue les amarres, tous les rats présents sur le navire le fuyaient. C’était le présage d’une tempête à venir.

De nos jours, quitter le navire signifie davantage un abandon de projet ou le fait de quitter un groupe de personnes.  Je ne vous parlerai pas des rats puisqu’ils se sont déjà enfuis au Moyen-âge pour des raisons de tempête. N’y voyez rien de bien méchant ni en rapport direct avec la situation vécue. Juste un aparté. Question néanmoins ; n’est-ce pas sur les rats que l’on fait des essais cliniques en général ?

Une autre expression m’est venue à l’esprit : « Qui quitte le navire ne remontera jamais à bord ». Elle sera interprétée selon ce qu’on en comprendra. Elle reflète pourtant une actualité bien brûlante.

Et au niveau boulot ?

Les fermetures de certains établissements d’enseignement français à l’étranger et la mise au chômage partiel ou total des parents qui ont de douloureuses répercussions sur les familles françaises et étrangères. Inutile de vous faire un dessin quant aux familles du pays qui m’accueille.

Beaucoup de familles se retrouvent du jour au lendemain en grandes difficultés en n’étant plus en capacité de payer les frais de scolarité de leurs enfants. Certaines pistes réflexions (sauf ici !) ont été avancées comme la possibilité de report de paiement et d’échéanciers pour aider les familles. Mais celles-ci semblent clairement insuffisantes, au regard de la grande détresse dans laquelle se trouvent de nombreuses familles.

Inégalités

Un creusement des inégalités est en train de s’accentuer sous nos yeux, touchant en premier lieu les familles aux revenus moindres ou ayant peu accès au savoir et aux outils numériques. Pour les élèves scolarisés ici, ce phénomène risque d’être d’une plus grande ampleur. A l’éloignement géographique (nous sommes « affiliés » au réseau français) et aux problèmes récurrents de connexion à internet, s’ajoutent bien souvent l’impossibilité pour chaque élève de disposer d’un ordinateur et la faible maîtrise du français par certains parents, notamment chez les plus petits.

Les dates de sortie du confinement risquent d’être différentes d’un pays à l’autre, ce qui va entraîner une rupture d’égalité en matière de préparation et de passage des examens. Alors quid de la suite ? Se baser sur les résultats des deux premiers trimestres pour juger de l’année ? Supprimer tous les examens et considérer cette année comme blanche, les élèves passant dans l’année supérieure ? Ne faire qu’un grand oral « allégé » pour les terminales à un moment donné ?

Il se dit qu’on en saura plus en cette fin de semaine… Nous sommes en fin de semaine et voici ce qu’il faut retenir du Ministre français :

Les quatre choses à retenir de la déclaration du ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer hier matin : – L’ensemble des épreuves du brevet et du bac sera validé en contrôle continu; – Les notes obtenues pendant le confinement ne compteront pas; – Les mentions sont maintenues; – L’année scolaire se terminera bien le 4 juillet.

Entre nous, pensez-vous sérieusement que nous allons reprendre les cours ici à Lubumbashi ???

Moment de détente

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :