Etats d'âme

26 ans après, l’insouciance et la bêtise sont toujours de mise

Avril 1994, cela fait plusieurs jours que je dors, avec ma petite famille, dans les couloirs de notre maison à #Gisenyi, évitant ainsi les éventuelles balles perdues. Dehors, c’est un génocide qui s’abat sur des femmes, des enfants, des hommes qui n’ont rien demandé. La folie des uns a frappé brutalement le #Rwanda. J’y ai perdu des ami.e.s. J’ai eu la vie sauve grâce à la solidarité, l’entraide. Combien ont eu cette chance ?

Mars 2020, alors que la pandémie est bien installée sur différents continents, des mesures drastiques sont prises en #RDC. Trop tard diront certains, ne copions pas diront d’autres. Les mesures ont le mérite d’exister, elles doivent encore être intégrées par la population. Espérons que le manque d’informations ne vienne pas réduire les espoirs de vie, voire de survie de bon nombre de Congolais.

Une fois encore l’insouciance, la bêtise, la folie des hommes frappent aux portes du monde certes sous une autre forme. Si nous ne changeons pas nos mentalités, la mort sera encore au bout du compte.

Ami.e.s Congolais.e.s, soyez UNIS ; oubliez vos querelles de pouvoir, rangez vos revendications ethniques au placard, faisons preuve de solidarité envers les plus démuni.e.s.

Soyez, soyons solidaires. Vous avez surmonté tant d’épreuves, tant de choses. Montrez au monde vos vraies valeurs…

#lecoronanepasserapasparmoi #onvasensortirsanssortir

Publicités

Laisser un commentaire